Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

auto voiture mercedes

La maladresse des constructeurs automobiles, le gros bad buzz !

Le marketing est un des aspects les plus importants pour commercialiser un produit, et d’habitude les marques y font très attention.

Cependant les ratés sont nombreux et la mise sur le marché de certains produits a souvent été plus compliquée que prévu. Les rattrapages sont parfois possibles, même si des fois c'est déjà trop tard, et l’image de la marque s'en trouve sensiblement affectée.

Parmi ces lancements ratés les voitures ont souvent été dans la tourmente. Une nouvelle gamme sort, avec un nouveau nom, et voilà, la gaffe est faite. Même si la voiture est de qualité, ce n'est pas très correct de parler de sa nouvelle Nissan Pajero (ce qui veut dire fainéant de manière colloquiale en espagnol) à ses amis, même si c'est un 4x4 haut de gamme. Comme vous pouvez voir, ce ne sont pas que des marques inconnues qui ont commis ces erreurs (on est bien loin d’appeler Choupette une Coccinelle), les grandes firmes aussi ont fait de grosses bourdes. Voici sept exemples de noms de modèles de voiture qui se sont avérés être de vraies catastrophes et un cauchemar pour les marques.

Commençons par une marque qui n'est pas très connue sur le territoire français, Buick. En 2005 la marque arrive sur le marché canadien avec son nouveau modèle, mais le constructeur ne se doute pas que le nom de sa nouvelle voiture fera débat. La Buick Lacrosse a une double signification. Au Canada et en Amérique du Nord en général, la crosse est un sport qui se joue un peu comme du hockey, mais sur un terrain et pas sur de la glace. Or au Québec la crosse veut familièrement décrire la masturbation ! Au dernier moment Buick changera donc le nom de son modèle pour Allure au Canada.
En restant dans le même esprit et le même registre (et préparez-vous, ça sera le cas de plusieurs modèles), la Ford Pinto a fait fort. La marque centenaire a fait une bourde qui n’était pas si facile à éviter. Son nouveau modèle Pinto donc, a du faire rire beaucoup de brésiliens lorsqu'ils l'ont appris. En effet, pinto en argot brésilien veut dire pénis, ce qui peut donc porter à confusion lorsque le propriétaire de la voiture annonce qu'il va “laver le Pinto”.

auto-voiture-mercedes

Mazda, la grande marque japonaise, a "réussi" un coup magistral au niveau marketing avec le nom de sa nouvelle voiture. On pourrait se demander d'où est venue l'idée et si la personne qui a approuvé le nom travaille toujours dans l’entreprise tellement l’erreur est gigantesque. Son nouveau modèle était la Laputa, un nom très osé il faut l’avouer, et qui n’a pas besoin de plus d’explications. Elle ne fut commercialisée qu'en Asie où le nom ne choque pas tant que ça, ce qui a permis de limiter les dégâts. Malgré tout vous connaissiez peut-être déjà le modèle car c'est l'un des noms les plus maladroits de l’histoire pour le marché de l’automobile.

Dans les années 70 la pratique de l'échangisme n’était pas très répandue, en tout cas moins qu’aujourd'hui. Même si ça n’est pas mauvais en soi, c'est quand même un tabou, et Dodge n’avait pas vu le coup venir lorsque sa Dart Swinger (échangisme en anglais) était sortie il y a plus de 40 ans.
Encore quelque chose de très fort, la marque Daihatsu avait sorti un nouveau modèle qui était une Kei Car, une sorte de voiture sans permis (pas très esthétique donc car très minimaliste), qui s'est retrouvée sur le devant de la scene, mais pas pour son efficacité, bien au contraire. Le modèle Naked de Daihatsu a dû impressionner les gens à sa sortie.

Audi a aussi réussi à faire un modèle qui a provoqué une polémique. Avec ses voitures hybrides le constructeur devait être content de proposer ce genre de véhicules, mais lorsque le modèle e-tron est sorti, les personnes francophones se sont certainement posées des questions. Si la voiture reflète son nom on comprend que les gens ne l’achètent pas, et sinon qu'effectivement le filtre à air doit être régulièrement changé, ça paraît évident !

Le constructeur indien Tata a présenté la Zica en décembre 2015, une voiture citadine dont le nom est la contraction de Zippy Car. Sauf que l’OMS a classé le virus Zika  dans la liste des pandémie. Le constructeur a décidé dans l’urgence de réaliser des changements, car la blague était de mauvais goût, même si involontaire. Dans le même genre Renault a présenté en 2014 le modèle Eolab, un anagramme d’Ebola alors que l’Afrique était en pleine crise pandémique.

Avec tout ça il existe encore beaucoup d’autres exemples, et même si ce ne sont pas des choses extrêmement graves, elles font perdre des fois beaucoup d’argent aux constructeurs, et l’image de la marque peut en être affectée. Malgré tout c’est quand même bien drôle pour les consommateurs qui découvrent les nouveaux modèles !

Voir les buzzeries des thématiques similaires :

0 commentaire

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom

Vous aimerez aussi...