Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

greece

Nikos craque et insulte des twittos après l'élimination de la Grèce

Provoqué par plusieurs internautes, Nikos a répondu par des insultes sur le réseau social Twitter.

Le présentateur vedette de TF1 Nikos Aliagas n’y est pas allé de main morte en tweetant après l’élimination de la Grèce, pays dont il est originaire, lors de la Coupe du monde au Brésil.

Après la défaite aux tirs aux buts face au Costa Rica, certains twittos n’ont pas hésité à se moquer de lui, ou d’insulter la Grèce. Ce qui n’a pas plu à Nikos, qui a répondu de manière surprenante.

 

Son tweet le plus repris par les médias est un “creve connard”, qui a été retweeté plus de 4000 fois. Un comportement qu’il assume. “Je m'en fiche le mec m'insulte. Je réponds aux insultes comme il le mérite. Je ne regrette rien, il faut savoir se défendre avec les nazes".

Plusieurs personnalités lui ont apporté leur soutien, comme Matthieu Delormeau ou Valérie Damidot.


Voir les buzzeries des thématiques similaires :

3 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 1 juillet 2014

    Ses tweets sont bien meilleurs que ses émissions...

  • Le 3 juillet 2014

    Si on l'insulte il insulte,point. Si on cherche on trouve. Il a raison. Si c un animateur télévision c un humain avant tout;il s'énerve c normal on l'insulte il s'énerve; comportement normal et tout a fait compréhensible . Tu mon soutien nikos

  • Le 1 juillet 2014

    On dit le PAF stressant, ainsi du reste que l'ensemble des productions et du show-biz en général. Vu de l'extérieur c'est rires et sourdines mais dans la fosse les lions se déchirent. Ainsi on peut comprendre un animateur, loin des micros et des caméras, percevoir la raillerie comme la goutte d'eau que rien ne l'oblige à retenir pour emêcher le vase de déborder. Mais enfin, le self-made animateur aurait pu prendre un peu sur lui ne serait-ce que pour mieux affiner son agacement. Lui au moins n'aura pas tenté d'étrangler son interlocuteur, soit.