Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

Davis Chopper3

En Californie, l'épandage d'insecticide des vignes se fait désormais avec des hélicoptères de modélisme.

Les chercheurs de l’Université Davis ont désormais un nouveau jouet : un hélicoptère de la taille d’une moto spécialisé dans la diffusion d’insecticide.

C’est une activité des plus dangereuses pour l’homme qui fait chaque année des dizaines de victimes parmi les pilotes agriculteurs : l’épandage d’insecticide.

La diffusion de ces produits toxiques et nécessaires à la protection des vignes est généralement réalisée par les airs afin de couvrir une large zone très rapidement.

Davis Chopper3

Pour éviter aux pilotes de prendre des risques, les chercheurs viennent de mettre au point un hélicoptère radiocommandé qui s’occupe de tout tandis que le pilote reste à bonne distance.

Davis chopper1.

L’appareil est équipé d’un module permettant de diffuser les pesticides, mais également d’une caméra permettant de le piloter à grande distance . En visualisant les images en direct, les vignerons peuvent également localiser certaines zones contaminées de leur vignoble et prévoir des actions immédiates.

Davis chopper

L’hélicoptère de ce type n’a rien de nouveau pour les Japonais qui l’utilisent depuis plusieurs années dans leurs vignes, mais également pour leurs rizières.

À terme, les drones volants totalement automatisés pourraient remplacer les tracteurs spécialisés dans l’épandage, et révolutionner un peu plus les techniques de production agricole

Source: Dvice
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

1 commentaire

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 8 mai 2014

    Au delà du risque pour les pilotes, c'est le risque pour l'environnement et l'efficacité du traitement qui sont en cause: sans même parler de Bio, l'épandage aérien est très peu qualitatif puisqu'il traite les feuilles par le dessus. Or, pour que les produits soient efficaces, il leur faut toucher les stomates, sortes de petites bouches par laquelle la feuille de vigne échange eau et air avec l'extérieur. les appareils de traitement terrestres et performants tiennent compte de ce paramètre et proposent des buses qui insufflent le produit du bas vers le haut, touchant ces fameuses stomates. Une preuve pourtant simple et connue par n'importe quel technicien de la débilité de ces traitements aériens!