Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

sleeping naturally

Ne dormir que six heures par nuit équivaut à être ivre

Dormir six heures par nuit n'est pas suffisant pour notre corps, qui subit les mêmes effets que si vous aviez bu de l'alcool s'il ne se repose pas assez.

D’après les résultats d’une étude australienne, un individu dormant six heures par nuit durant deux semaines possède les mêmes temps de réaction qu’une personne avec un gramme d’alcool par litre de sang.

“Un manque modéré de sommeil produit une détérioration des performances cognitives et motrices qui est équivalente à celle observée dans l’état d’ébriété tel qu’il est défini par la loi”, affirment les chercheurs.

Pour les gens qui dorment six heures par nuit sur une période quinze jours, les fonctions cérébrales sont moins performantes et les facultés cognitives sont semblables à quelqu’un qui aurait bu quatre verres de vin.

Pour éviter une “dette de sommeil” et d’endommager vos neurones, il est donc conseillé de dormir entre sept et huit heures. “Le manque de sommeil sur une durée prolongée est lié aux dommages, ou à la perte, de neurones essentiels pour la vivacité et pour des capacités cognitives optimales, les neurones locus cœuruleus.”

En plus d’altérer les performances du cerveau, cette disparition de cellules entraîne l’accélération du développement de maladies comme Alzheimer ou Parkinson. A noter que certaines personnes ont besoin de moins de sommeil que les autres. On estime à entre 1 et 3% la population concernée.

 

Source: Slate
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

2 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 4 août 2014

    Une étude, une de plus. Je veux bien tout ce qu'on voudra mais enfin, j'ai toujours entendu dire, de la part même des médecins que la qualité du sommeil influence la durée requise pour un repos salvateur; aussi que cette durée pouvait varier selon la nature de chacun. Le micro-sommeil par exemple fonctionne très bien chez certains et pas chez d'autres.

  • Le 5 août 2014

    D'autres études (un peu plus sérieuses) étudiant durée de sommeil et espérance de vie, montrent que la durée "idéale" est entre 7 et 8 heures de sommeil. Et le problème principal vient du surplus de sommeil. Toutefois l'étude en question insiste bien sur le fait que le sommeil (et en particulier sa durée) serait à priori plus révélateur des problèmes que la source du problèmes menant à une espérance de vie plus courte. http://www.vivago.fr/etude-tps-sommeil-san.html Pour les durées inférieures (~6h), les diminutions d'espérance de vie surviennent lorsque les fonctions cognitives sont altérées. Nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil, entre qualité et micro-sommeils ou sieste, il y a beaucoup de différences.

Vous aimerez aussi...