Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

Dog and Cat Wallpaper teddybear64 16834863 1280 800

Les amateurs de chats plus intelligents mais moins sociables que ceux qui aiment les chiens

Dites-moi votre animal favori, je vous dirai qui vous êtes. C'est en gros ce que propose une psychologue dans une étude comparant les amoureux des chiens et des chats.

Une étude comparant diverses caractéristiques d’individus qui préfèrent les chiens aux individus qui penchent plutôt pour les chats en vient à des conclusions surprenantes. Menée par Denise Guastello, professeure de psychologie à la Carroll University du Wisconsin, il apparaît que les amoureux des félins soient plus intelligents que les amateurs canins.

Mais si leurs résultats aux tests d’intelligence sont supérieurs, ils sont moins performants sur d’autres secteurs. Ainsi, les personnes qui préfèrent les chats sont moins énergiques et extraverties. Elles sont par contre plus sensibles et ouvertes d’esprit.

Dog-and-Cat-Wallpaper-teddybear64-16834863-1280-800

La psychologue explique ces résultats par le fait que les individus choisissent un animal en fonction de leur propre caractère. Les possesseurs de chats seront selon elle les plus indépendants, comme leur animal.

Pour en venir à cette conclusion, elle a fait remplir à 600 étudiants un questionnaire, où ils devaient renseigner ce qu’ils aiment chez les animaux, et décrire leurs traits de personnalité.

 

Source: Slate
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

2 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 11 juin 2014

    Les Américains sont obsédés par deux choses, au moins : le sexe et l'intelligence. Une manie récurrente frappe l'élite de ce pays, celle de vouloir tout mettre en équation, en formules, en somme de penser que le monde est apte à être formaté. A la fin c'est lassant.

  • Le 14 juin 2014

    C'est toujours infiniment mieux que vouloir les singer dans toute la médiocrité. Les francais sont obsédés par leur ego au point de ne pas se rendre compte à quel point ils sont lamentables et passent à coté de tout le reste, comme l'intelligence et le sexe...