Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

Pascal Obispo encore tacle par Michel Polnareff portrait w674

Michel Polnareff allume Pascal Obispo

Pour Michel Polareff, Pascal Obispo lui est bien inférieur en matière de musique. Il a clashé son homologue via Twitter, engendrant le buzz.

Pascal Obispo a reçu un sévère tacle de la part de Michel Polnareff sur Twitter. Ce dernier a décliné à sa façon une proposition de collaboration entre les deux chanteurs lancée par Obispo sur le plateau d'On est pas couché sur France 2.

“J'espère que je pourrais faire le duo avec lui, y a confié Obispo. J'aimerais bien chanter avec lui, composer avec lui. Si il a besoin d'un coup de main, je lui ai déjà dit ‘Michel je suis là, si t'as besoin, même d'une oreille’.”

Un commentaire qui a inspiré à Polnareff ce tweet singlant : 

Toujours lors d’ONPC, Obispo expliquait comment Polnareff avait influencé sa carrière. “Quand j'ai réécouté Polnareff, je me suis dit que c'était peut-être un bon filon alors je lui ai piqué sa voix. […] Je me suis aperçu qu'en chantant Holidays de Michel, ça m'allait bien et que c'était possible de chanter en français. Juste derrière, j'ai donc composé Plus Que Tout Au Monde.”

Source: Le Figaro
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

5 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 4 novembre 2014

    Polnareff est un idiot, imbu de lui-même. Et bien entendu, je reste poli.

  • Le 5 novembre 2014

    obispo le met sur un piédestal, au lieu d'être honoré de sa proposition, polnarev lui répond avec mechanceté. pourquoi? pourquoi cette réaction aussi décalée par rapport à la situation?

  • Le 5 novembre 2014

    Nan mais c' est comme si David Guetta demandais à Jean Michelle Jare une collaboration... Forcément un des deux passera pour un sombre crétin, il y en a un, certes il faut l'aimer mais il a vraiment fait de la musique et l'a étudié, quant à l'autre...Il a juste niquer sa bonne femme qui s' est pas privé de le produire en contrepartie... Obispo... C' est pareil sauf qu'au lieu de baiser sa femme qui va le produire, il nous baise nous en suivant et caricaturant les tendances populaires dont il se fout totalement...bande de fashions victim, vaches à lait du système, bande de sous-lécheurs de vitrines des rayons musique de super marché.Vous pourriez écouter 20 fois la même musique sur 20 albums différents du même artiste juste à cause de paroles qui diffèrent légèrement selon l'époque de l'année (Pour faire plus commercial et moins risqué) et non pas à cause des goûts et des couleurs, de l'originalité mais plutôt par votre acharnement à refaire toujours la même connerie merdeusement innommable qui est de réécouter un artiste qui s'incruste tous les ans et dont les musiques nous gonflaient/gonflent/gonfleront/gonfleraient à chaque fois au bout de 3 mois, le temps que les supermarchés/radios trouvent un autre bouse un peu différente pour faire passer la pilule. Au pire la réponse sur son addiction à sortir des albums tous les 6 mois (pas forcément de lui) voir 1 an pour sa part, 2 max... Et bin c' est facilement vérifiable sur wikipédia... Veuillez s'il vous plaît, vous rendre compte que ce mec n'a pas conscience qu'il n' est pas seul. Précisions: J'aime pas particulièrement Polnareff, j'écoute de tout, j'ai pas voulu insulté les lecteurs qui eux sont honnête, vous traiter de mouton c'était un peu facile, j’admets... Et j'ai conscience d'en être moi-même un qui en plus en est souvent fier.Mais bon, le reconnaitre fait aussi partie du travail sur sois...De ce principe là, j’attends de même d'une personne qui vient faire "le kéké ka les mains dans les poches" et qui comme à son habitude parlait/parle/parlera/parlerait toujours de lui et encore de lui...Mais bon ce genre de pompeur d'oreilles, de vampire de la musique, voir aspirateur des ondes fm, soit ne le réalisera jamais, soit fait tout pour gérer ça dans l'indifférence la plus totale.

  • Le 5 novembre 2014

    Polnareff tu es un être primitif, une aide n'est pas de rendre une insulte