Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

perles police justice

Les perles de la police et de la justice

On en entend des bêtises dans les commissariats ou les tribunaux. Un livre en compile les meilleures perles.

On connaissait les perles de footballeurs, ou pour les plus connues, les perles du bac, voilà qu’arrivent désormais les perles de la justice et de la police!

Publié par les éditions First et écrit par Nathalie Renard et Marc Hillman, le recueil “Perles de tribunal et de police” recense de nombreuses phrases insolites entendues ou prononcées par les juges et les agents de police.

  • Madame le Juge, ma femme passe ses soirées dans les bars.
  • Ah bon votre épouse boit?
  • Non, elle me cherche!
     
  • Mais si j’avoue, je participe aux tâches ménagères mais c’est vrai qu’en général, c’est ma femme qui les nettoie!
     
  • Madame le Juge, en 20 ans de mariage, il ne m’a jamais rien acheté!
  • Pourquoi, tu avais quelque chose à vendre?
     
  • En plus Madame le Juge, elle est tellement bête qu’elle a vendu notre télé pour acheter un lecteur DVD.
     
  • Vous savez Madame le Juge, les femmes sont toutes les mêmes…
  • Ben, fallait pas toutes les essayer!

  • Ensuite, le pendu est mort noyé.
     
  • Les nombreux coups de couteaux au visage et au cou nous ont laissé penser que la mort n’était pas naturelle.
     
  • Le cadavre de l’homme qui nous est présenté correspond bien à la femme qui nous avait été décrite par les témoins.
     
  • Immédiatement, nous avons constaté que Monsieur X s’est suicidé lui-même en se brûlant la cervelle d’une balle en plein cœur.

  • En plus, il s’est blessé avec du métal rouillé, on a dû lui faire un vaccin anti-Titanic.
     
  • Madame le Juge, avec tout ce qu’il boit, je ne sais pas comment il n’a pas attrapé la grippe à bière.
     
  • Je lui laisse tous les meubles mais je veux juste garder le faux tableau de Picasso de l’époque cubaine…

  • Je sais, M. le Président, mais ma femme est morte le mois dernier…
  • Je suis désolé pour vous, qu’avait-elle donc ?
  • Pfft, trois fois rien. Quelques meubles et une vieille bagnole !
     
  • Vous rouliez à combien Monsieur ?
  • J’étais seul Monsieur le juge.
     
  • Madame le juge, je demande 400 euros de pension alimentaire.
  • Par mois?
  • Euh non, par vous, ça me gêne… Plutôt par mon mari.
     
  • Je tiens quand même dans ce tribunal à remercier les personnes qui ont participé au décès de mon épouse.




Source: 20 Minutes
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

1 commentaire

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 12 novembre 2015

    Délicieux. Un ami m'a rapporté un cas qui ne fait pas exception selon lui d'un jeune se fendant d'un "Votre honneur" en s'adressant au président du tribunal. Effet des séries américaines paraît-il. Sinon reste l'incontournable aveu de l'humoriste Pierre Doris (toute une époque) qui déclarait "Hier soir une femme a frappé à ma porte toute la nuit... je ne voulais pas la laisser sortir" : j'aime bien !!