Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

injection létale

Nouveau cocktail létal pour la peine de mort aux USA : le prisonnier agonise pendant 20 minutes

Depuis plusieurs mois, une partie des administrations pénitenciers des États-Unis fait face à une situation unique : la pénurie de l'anesthésiant utilisé pour réaliser les injections létales. En résulte un véritable scandale : un prisonnier condamné à mort a fait l'objet d'une injection de produit test et a mis plus de 20 minutes à décéder.

Dennis McGuire, un américain de 53 ans condamné à mort pour le viol et le meurtre d'une jeune femme enceinte en 1989 a ainsi été le premier prisonnier américain à avoir subi l'injection d'un nouveau cocktail de médicaments.

En cause, les laboratoires européens  à l'origine de la majeure partie du produit généralement utilisé pour les injections létales qui refusent désormais de participer à ce qu'ils déclarent comme une atteinte aux droits de l'homme et une pratique barbare.

injection létale 2

L'Ohio, arrivé au terme de sa réserve de Pentobarbital a du trouver une solution de secours et a donc testé le mélange d'un sédatif ( le midazolam ) et d'un antidouleur ( l'hydromorphone). Un mélange jamais testé jusqu'à ce jour et qui semble bien loin d'atteindre le but escompté.

L'injection a donc commencé jeudi dernier à 10h29 et la mort du prisonnier a été déclaré 20 minutes plus tard. L'exécution la plus longue de l'histoire de l'Ohio depuis 1999.

Pire encore, l'injection qui doit proposer une mort sans douleur aurait là encore raté son but, Dennis McGuire se serait ainsi débattu et à haleter fortement, suffoquant à partir de 10h33. Les avocats du détenu ont aussitôt dénoncé " une peine cruelle et inhabituelle".

En Oklahoma, le 9 janvier dernier, une affaire identique avait déjà eu lieu. Le condamné à mort Michael Lee Wilson ayant lui aussi subit l'injection d'un cocktail médicamenteux expérimental. Lors de ses derniers débats , il criait " Je sens tout mon corps bruler". De quoi relancer un peu plus le débat sur la peine de mort aux USA.

Source: The Verge
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

8 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom

Vous aimerez aussi...