Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

police

Les pires excuses des automobilistes: un motard de la police balance !

Un motard de la police, Alexandre Despretz vient de sortir un livre dans lequel il recense les excuses les plus impressionnantes des automobilistes lors de contrôles.

Tout le monde ne réagit pas de la même façon lorsqu'il s'agit de se plier à un test orchestré par les forces de l'ordre. Du simple contrôle au constat d'infraction, certains jouent l'humour, l'étonnement, la franchise, la mauvaise foi ou même se lancent dans des explications abracadabrantesques...

Ce sont justement ces dernières qu'Alexandre Despretz, motard recense dans son livre intitulé " Les bonnes excuses des mauvais conducteurs" publié aux Éditions du Cherche-midi. En voici une petite sélection :

« Bonjour, vous avez bu ?, demande le policier.

Non, juste une cuillère.

Regardez-vous, vous ne tenez pas debout.

Mais moi, Monsieur, je conduis assis. »

Un conducteur de scooter remontant les bouchons sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute : « Pour tout vous avouer, je suis malade ; si vous voulez, vous pouvez prendre ma température ».

Cet automobiliste qui implore : « C’est mon premier PV depuis 22 ans, vous pouvez m’en faire un petit s’il vous plaît ? »

Cet autre pas content :

« Vous demeurez où Monsieur ?

Vous ne me traitez pas de demeuré ! »

Ce contrevenant encore, qui nie avoir grillé un feu rouge mais juste « un tricolore ». Cet autre qui propose de donner aux agents de la circulation le permis de conduire de sa femme parce qu’il n’a plus de points sur le sien.

Celui-ci, qui roule trop vite, et prétexte que sa femme accouche. Il appelle la maternité pour implorer de « retarder l’accouchement de dix minutes ». « En plus, ma mère est malade, elle vient d’avoir un infarctus de la cocarde », lance-t-il au policier.

Une automobiliste, surprise au volant téléphone portable vissé à l’oreille : « Bah justement, ça tombe bien, je suis avec mon patron, je lui demandais un kit mains libres ».

« Les gens sont dangereux sur la route, ils ne respectent plus les limitations de vitesse, ils sont en-dessous », selon Arthur.

Lamine, philosophe : « Je roule vite pour récupérer du temps que je n’ai pas perdu ». Thomas, macho : « Le plus dangereux sur la route ? C’est mon ex-femme ».

Voir les buzzeries des thématiques similaires :

3 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom