Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

RER sncf

Insolite : la SNCF commande 2000 rames de RER trop larges pour ses quais

Fait insolite du côté de la SNCF : la société nationale du chemin de fer se serait trompée dans les cotes des nouvelles rames de TER commandées auprès de Bombardier et Alstom.

L'affaire a été révélée par le Canard Enchainé qui n'hésite pas à railler la SNCF " qui ne sait pas se servir d'un mètre".

RER sncf

Selon le journal, la SNCF aurait ainsi commandé des nouveaux TER dans le but de moderniser son réseau. Problème : les rames livrées sont trop larges pour entrer dans 1200 gares sensées les accueillir.

Le problème affecterait près de 2000 rames commandées chez les fabricants Alstom et Bombardier pour un montant de 15 milliards d'euros. La SNCF aurait monté un cahier des charges conjointement avec le Réseau ferré de France, sans que l'erreur ne soit relevée, et communiquée aux fabricants.

L'erreur viendrait d'une volonté de bien faire : RFF aurait conseillé à la SNCF de réviser la largeur de ses rames pour combler les écarts existants entre les voitures et les quais et éviter aux passagers de tomber ou perdre des objets dans les interstices.

Sauf que ces écarts ne se vérifient pas sur tous les quais, mais uniquement sur les plus récents. Les quais plus anciens ne proposent pas autant d'espace et les nouvelles rames affichent désormais jusqu'à 20 cm de largeur en trop.

La solution est complexe : 1200 quais se veulent désormais incompatibles avec les nouvelles rames et il est impensable de recommander 2000 nouvelles rames. Les quais incompatibles seront ainsi "rabotés" pour gagner les quelques centimètres manquants, la RFF en aurait déjà modifié 300. 80 millions d'euros auraient été débloqués à ce titre... de quoi justifier à nouveau d'une hausse des tarifs du ticket de train ?

Voir les buzzeries des thématiques similaires :

4 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 22 mai 2014

    Ça ne se passe pas que chez nous mais personne n'en parle : http://www.buzzerie.com/insolite/insolite-nouvelles-rames-metro-montreal-trop-hautes-tunnels Ces travaux de rabotage ne représente qu'une peccadille par rapport au contrat global (moins de 0.10%). De sommes bien plus importantes sont provisionnées pour faire face aux imprévus lors de ce type de projet. Mais ça non plus personne n'en parle. Non, les seuls qui en parlent ce sont nos politiciens qui n'ont jamais mené un seul projet industriel de leur vie, qui commettent les pires bévues à longueur d'année et qui osent quand même réclamer la tête des DG de la SNCF et de RFF. Le plus grave dans cette histoire, ce n'est pas que les rames soient trop larges et aux normes. Non, c'est que les gares ne l'ont jamais été et que ce n'est que maintenant que les élus s'en inquiètent. Combien d'entre-eux ont dû refuser des travaux de modernisation proposé par le passé ? Qu'on le fasse maintenant ou plus tard, ces travaux auraient bien dû avoir lieu un jour donc les montants présentés comme "une perte" pour le contribuable sont une pure affabulation. Mais ça fait bien de se montrer ferme envers la dépense avant les élections...

    • Avatar
      Connectez-vous avec
      ou renseignez votre nom
    • Le 23 mai 2014

      Vous avez tout à fait raison me semble-t-il. Pour ma part, alors que je n'ai de cesse de dénoncer la critique facile et surtout ces courants médiatiques qui emportent plus d'une invective sur leurs passages, je me surprend à avoir rejoint la horde des index accusateurs sans trop savoir le pourquoi du comment. Heureusement qu'il est, souvent mais malheureusement pas toujours, des esprits sereins pour proposer une lecture objective et apaisée des événements.

  • Le 23 mai 2014

    C'est pour les dépassements de coûts planifiés, on est habitués avec ce système au Québec.

  • Le 21 mai 2014

    Plus qu'un buzz (passager), c'est un événement (appelé à s'incruster). C'est pas la starlette qui s'affiche à poil sur son compte, c'est d'un autre acabit, de ces histoires qu'on se raconte encore des années plus tard (quand la starlette fait son lifting). Inimaginable, ubuesque, abracadabrant ... 50Millions d'€ ? 500, oui ! Il y a eu comme qui dirait un hic grave au niveau de la centralisation du projet, un peu à l'image d'un régime excessivement parlementaire où une tête décisionnaire fait défaut.