Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

facebook magnet porno

Un meurtrier trahi par le compte Facebook et le bracelet Fitbit de sa victime

Dans une affaire de meurtre, la technologie a aidé à l’identification du coupable.

Les faits remontent à 2015 et se sont déroulés dans le Connecticut, aux États-Unis. Richard Debate part travailler et revient de manière imprévue 30 minutes plus tard à son domicile.

Il surprend alors un homme cagoulé qui vient de torturer et d’abattre sa femme Connie. Surpris et voyant Richard Debate prévenir la police, le meurtrier se serait enfui. Ça, c’est la version de Richard Debate, jusque ce que les soupçons des policiers et la technologie s’en mêlent.

Fitbit

Se trouvant face à une impasse, avec une absence de preuves exploitables et un individu impossible à identifier, les policiers ont commencé à creuser du côté du mari, qui s’est alors avéré avoir une liaison extraconjugale, qui allait en plus déboucher sur une naissance. L’homme s’était par ailleurs pressé de réclamer l’assurance-vie de sa défunte femme.

Les policiers ont aussi repéré des choses étranges en regardant le profil social Facebook et le bracelet connecté Fitbit de la victime. La femme a posté deux vidéos et envoyé un message à un ami quelques dizaines de minutes plus tard après son décès. Elle a aussi effectué plus de 1 000 pas après sa mort, si l’on se fie aux données de son bracelet connecté.

Voilà qui a évidemment commencé à faire beaucoup...

Source: JDG
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

1 commentaire

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom

Vous aimerez aussi...