Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

facebook magnet porno

Le réfugié syrien ne parvient pas à imposer la censure sur Facebook

Il voulait forcer Facebook à la suppression de photomontages publiés depuis un selfie et lui portant préjudice. La justice a dit non.

Tout a commencé en septembre 2015, lorsqu’Anas Modamani, un jeune réfugié syrien hébergé dans un foyer d’urgence à proximité de Berlin, décide de prendre un selfie avec Angela Merkel. Proposé lors de la visite de la chancelière allemande, le cliché est accepté par cette dernière, afin de donner une image plus chaleureuse que celle qu’on lui attribue.

Anas Modamani selfie

Sauf que la photo en question a depuis été détournée par les partis extrémistes, notamment lors d’évènement en liens avec les réfugiés. Ont en effet été relayés des photomontages sur les réseaux sociaux, avec des messages accusant Angela Merkel de proximité avec les terroristes. Anas Modamani décide alors de se tourner vers les tribunaux pour faire supprimer automatiquement les images en question, afin de ne pas avoir à tout scruter et signaler lui-même.

Le verdict vient d’être rendu par la justice allemande. Le jeune homme a été débouté de sa demande, au motif que Facebook n’est qu’un hébergeur et ne peut pas filtrer tous les contenus. Il craint aujourd’hui de ne jamais pouvoir trouver de travail en Allemagne et d’être poursuivi pour terrorisme s’il rentrait un jour dans son pays d’origine. Voilà en tout cas une histoire qui donnera matière à réfléchir aux amateurs de selfies. Elle illustre parfaitement le proverbe "vivons heureux, vivons cachés".

Voir les buzzeries des thématiques similaires :

0 commentaire

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom

Vous aimerez aussi...