Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

Salle de classe

Virée d'un établissement scolaire après un statut Facebook sur des profs

Une aide-documentaliste a été licenciée pour faute grave après avoir écrit un statut Facebook dans lequel elle dénonce le comportement de professeurs.

Une aide-documentaliste bénéficiant d’un contrat aidé d’un an dans un établissement scolaire de Vichy a été licenciée pour faute grave à cause d’un message écrit sur Facebook : “Combien de profs dans l’Éducation nationale à être désabusés?”

De nombreux commentaires ont été écrits pour répondre à son statut, certains assez virulents. L’établissement où elle est employée reçoit alors un mail anonyme pour lui signaler ce débat qui se tient sur Facebook, et décide alors de renvoyer la trentenaire.

“Cette personne (qui a avertit l’institution) dénonçait plus ce que j'avais dénoncé qu'elle ne me dénonçait moi-même”, explique-t-elle, en précisant qu’à aucun moment elle n’a mentionné le nom de professeurs dans la discussion.

A l’origine de ce statut Facebook, une scène qu’elle n’a pas apprécié au self. “Ils parlaient d’une certaine classe en se moquant des élèves, les traitant de bulots et d’huîtres. Ils allaient trop loin. Je me suis dit, on confie nos gamins à des gens comme ça ?”

 

Voir les buzzeries des thématiques similaires :

1 commentaire

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 1 février 2015

    D'un autre côté, si on ne trouve plus d'enseignants, malgré une crise économique historique, si le pays est aussi endetté car aussi peu compétitif, c'est bien qu'ils doivent se trouver face à une majorité de bulots et d'huîtres, les professeurs. Bulots et huîtres que nous contribuons à produire en les surprotégeant et en leur faisant comprendre que le travail, le sérieux, etc. il faut s'en méfier.