Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

money in the bank

Les stages bientôt rémunérés 523 euros

Bonne nouvelle pour les stagiaires français. Ils pourront normalement bientôt bénéficier d'une gratification à partir d'un mois de présence dans l'entreprise, dont le montant minimal a été augmenté à 523,26 euros.

Les stagiaires et futurs stagiaires peuvent se réjouir, la gratification de stage pourrait bientôt atteindre 523,26 euros, contre 436,05 euros à l’heure actuelle. L’amendement a en tout cas été adopté par le Sénat, et le vote de la loi aura lieu le 14 ou le 27 mai.

D’autres évolutions de la législation du stage vont être étudiées, dont notamment une proposition visant à octroyer au stagiaire une gratification dès un mois de stage (contre deux aujourd’hui).

- "gratification obligatoire pour les stages de plus d'un mois (pour éviter les stages de 8 semaines qui permettaient jusqu'ici d'éviter la gratification obligatoire pour les stages de plus de deux mois)"

- "volume horaire minimal de 200 heures avant de partir en stage, pour lutter contre les boîtes à convention de stages"

- "seuil maximum de stagiaires suivis par un enseignant (reporté à décret)"

- "suivi pédagogique et constant pour les stages et possible redéfinition par l'enseignant référent du stage, en cours de stage"

Un pas en avant pour Génération-Précaire, qui "se réjouit des avancées concrètes obtenues au Sénat dans la discussion sur la proposition de loi sur les stages". L’association espère que les stages retrouveront "un peu de leur intérêt pédagogique" et que les stagiaires seront moins considérés comme des "variables d'ajustement pour les entreprises".

Mais tout n’est pas gagné pour Génération-Précaire, qui regrette tout de même que le projet de loi n’aille pas assez loin. "Le délai de carence entre deux stagiaires sur le même poste n'est que rarement respecté et il sera malheureusement par exemple toujours possible pour une entreprise d'avoir plus de stagiaires que de salariés, le gouvernement ayant refusé d'avancer sur un seuil maximal par entreprise sous la pression des employeurs", déplore le collectif.

 

Source: Challenges
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

3 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom