Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

twitter

Pour 100 tweets , je tire sur un passant !

Un homme d'une vingtaine d'années a été interpelé à Los Angeles après avoir laissé entendre qu'il allait tirer sur des passants en échange de 100 tweets.

Les réseaux sociaux sont parfois le repaire de détraqués, c'est ce que l'on peut penser en apprenant qu'un jeune homme de 20 ans proposait de tirer sur des passants au hasard depuis son domicile en échange de 100 tweets.

twitter

Dakkari Dijon McAnuff avait publié une photo de lui, un fusil pointé sur la rue avec une légende explicite " 100 retweet et j'abats un passant ".

La police alertée par la photo est intervenue rapidement et l'a interpelé. Une arme à air comprimé a été trouvée à son domicile et son compte Twitter a été effacé.

Source: The Verge
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

3 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 14 mars 2014

    Au moins vous m'aurez lu jusqu'au bout, qu'il vous en soit rendu grâce, cpncpn :) Votre reproche est pertinent d'autant qu'on m'en tient souvent rigueur. J'écris comme je parle et vu que je parle comme un livre, la sortie est longue ! Je vais tâcher de sérier mes pensées, d'user du point virgule et, mais c'est beaucoup me demander, d'asseoir une phrase courte d'un point tranchant. Mais y parviendrai-je ? Vous le saurez en suivant la suite de mes aventures sur Buzzerie !

  • Le 14 mars 2014

    Les réseaux sociaux reflètent, amplifient parfois quand l'anonymat est du lot, la réalité d'un monde où personne n'est parfait, ni équilibré, un monde où nous avons tous notre part de folie mais dans lequel quelques spécimens ont décroché, ont perdu la boussole si ce n'est qu'ils l'ont écrasée, n'ont plus leur vie "under control", avec parfois des conséquences dramatiques, avec le plus souvent l’achalandage d'une originalité hors-normes. Je ne pense pas à votre serviteur !

  • Le 14 mars 2014

    putain, ajoute des points a tes phrases Yves par ce que la franchement, tes phrases a rallonge me prennent la tête!

Vous aimerez aussi...