Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

code route

Taux d'échec record pour l'examen du code de la route

Le nouvel examen du code de la route n'a pas réussi aux premiers candidats.

Coup de tonnerre dans les salles d’examen du code de la route lundi 2 mars. “3 300 personnes ont passé l’examen, contre 6 000 normalement par jour. Le taux de réussite a été de 16,7 %, quand le taux de réussite annuel est aux alentours de 70 %”, a expliqué à l’AFP Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

Une chute impressionnante de succès due au nouveau code de la route. Lundi, le nouvel examen était testé pour la première fois. “Les choses vont se réguler. D’ici quinze jours, cela sera en partie redressé, on ne fait pas une réforme sans des moments d’ajustement [...] Nous sommes en train d’analyser les questions qui ont donné du mal, on va les retirer momentanément, éventuellement les reformuler”, a indiqué Barbe.

La formation au code va s’adapter aux nouveautés de celui-ci, et il est recommandé aux candidats de s’entraîner avec la nouvelle formule avant de passer l’épreuve. Par ailleurs, la pertinence relative de certaines questions a été critiquée.

Quelles sont les raisons de l’attachement des conducteurs à la voiture? (a. Liberté de déplacement, b. Faible coût d’utilisation de la voiture, c. Intimité, d. Autonomie)

 

Source: 20 Minutes
Voir les buzzeries des thématiques similaires :

19 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 5 mai 2016

    Pleins de commentaire paragraphe ! OMG, Je sors les pop-corn, on voit pas ça tous les jours O.O

  • Le 4 mai 2016

    Tout à fait normal en sachant que l'on a préparé les jeunes à l'obtention de la précédente formule de l'examen. J'espère que le format de l'examen ne soit pas le seul changement, que les questions soient également plus pertinentes. Depuis des décennies, le niveau de compétence et de connaissances requises à l'obtention d'une certification, d'un diplôme, d'un titre et toute autre forme d'attestation de réussite n'a jamais cessé de s'abaisser. Au final, les entreprises récoltent des jeunes qui ne sont plus capables de ... Et embauchent donc du personnel avec un plus haut niveau de compétence. Ainsi, il faut maintenant et généralement le bac pour être hôte de caisse ou employé chez Mc Do, un bac +2 pour vendre du bête matériel hi-fi/informatique. Un 8/20 aujourd'hui, c'était un 2/20 il y a 15 ans. Ce n'est pas un avis, c'est un constat. Appartenance au corps enseignant depuis 41 ans ½. Libre à vous d'être en accord avec moi :)

    • Avatar
      Connectez-vous avec
      ou renseignez votre nom
    • Le 4 mai 2016

      Puis vous parler que les entreprise embauche du personnel avec un bac pour hôtesse de caisse et employer de macdo, la on voit que vous ne connaisé pas le marche du travail actuelle, ces entreprise ne demande aucun diplôme mais c'est les personne diplômé qui ne trouve que sa comme travail, et si vous parler qui a plus de diplômer avant que maintenant a l’époque il avait énormément d’étudiant qui arrête leur scolarité car il avait deja du travail, et oui a l’époque c’était le boulot qui venait chez toi mais maintenant il faut avoir de la chance pour en trouver un CDI.

    • Le 4 mai 2016

      Je ne vois ou le niveau a baisser si vous ete enseignant vous devez connaitre la reforme de 2008 qui est de commencer la multiplication au cp (la table de 2 et de 5), la multiplication cela s’apprend de plus en plus tôt, et aujourd’hui on veut mème que les élève de primaire apprendre du code informatique et apprenne aussi l'anglais des le cp. Le niveau n'a pas baisser il a évoluer avec son temps certes les élève de maintenant sont moins compétent en français mais il sont plus douer sur d'autre matière.

      • Avatar
        Connectez-vous avec
        ou renseignez votre nom
      • Le 4 mai 2016

        Plus doués ? Il faudra me dire où ! On ne sanctionne plus les fautes, on supprime des questions auxquelles peu d'élèves ont répondus pour réattribuer les points sur des questions très simples. On crée des ¼ de point ! On invente une note de vie scolaire, l'académie nous demande même d'être plus coulant sur la notation pour que ces jeunes trouvent plus simplement du travail ou poursuivent leurs études au lieu de pointer au pôle emploi ! Je ne m'inquiète pas du niveau pour des élèves de primaire, les instituteurs n'en sont pas encore à se noyer sous les copies et ne préparent pas les enfants à un quelconque examen !

        • Avatar
          Connectez-vous avec
          ou renseignez votre nom
        • Le 5 mai 2016

          J'ai jamais dit que les élève son plus doué, il ont juste évoluer, une évolution n'est pas que dans le positif, je dis juste qu'on ne pas pas comparer le niveau actuelle et celle avant car simplement maintenant les élève ont plus de matière que a l'époque, et donc il ne peuvent être performant que sur les matière primaire (français, math, histoire, geo) en sachant qu'il ont 3 ou 5 matière en plus. maintenant au collège il ont des cours de code pour passer le (assr1 et assr2) il ont aussi des cours informatique pour le (b2i). Puis la note de vie scolaire est fini depuis le décret du 15 janvier 2014.

      • Le 13 mai 2016

        Tu en es la preuve parlante vu ton niveau de Français !

    • Le 4 mai 2016

      Mouiiiii, m'voilà voilà... Sauf que là on parle du permis de conduire. Si vous trouvez qu'il est plus facile maintenant qu'il y a 40 ans, c'est probablement parce que vous vous déplacez en trotinette / bus / pieds ou que vous n'essayez pas de vous tenir à jour sur les évolutions du code de la route. Qu'ils simplifient l'examen n'est pas forcément une bonne idée, qu'ils reformulent les questions est en revanche bien plus à-propos, j'ai souvenir de questions à la con à mon époque ou c'était FORCÉMENT la (a b c ou d) qu'il fallait choisir mais le manque d'indications de l'énoncé faisait que les 3 autres restantes pouvaient tout aussi bien convenir, en dans certains cas, il fallait apprendre comme un imbécile les réponses pour restituer une connerie monumentale mais avoir tous ses points, heureusement qu'on sait s'adapter en vie réelle ensuite sinon bonjour le nombre de morts qu'il y aurait sur les routes. "Mais Monsieur Gabriel, puisque je vous dit que c'est lui qui était en tort et que j'ai appliqué comme un abruti le code qu'on m'a infligé!...", "Heureux les simples d'esprits car le royaume des cieux leur est promis, entrez mon brave", répliqua l'Archange. Enfin, je trouve votre vision assez réductrice concernant la jeunesse, l'explosion des activités extra-scolaire fait qu'ils n'ont plus le temps de rien, ni de le faire correctement, comme le faisait remarquer poity, nombre de réformes sont arrivées depuis 40 ans dans l'éducation et ce sont encore des choses à assimiler pour les enfants, aussi si vous êtes réellement dans le coprs enseignant, demandez-vous pourquoi ils n'arrivent pas à "apprendre" et "suivre" comme nous en notre temps, demandez-vous, vous qui êtes aux premières loges, comment vous pourriez modifier votre façon d'enseigner pour que les connaissances que vous cherchez à transmettre puissent être acquises par les apprenants au lieu de maugréer sur la jeunesse comme quoi ce seraient tous des assistés et des incapables, qu'on comprend en filigrane dans votre commentaire, ce qui d'ailleurs est totalement faux et généraliste, si vous êtes enseignant, vous n'êtes pas dentiste, évitez les amalgames, gardez votre esprit ouvert ;-)

      • Avatar
        Connectez-vous avec
        ou renseignez votre nom
      • Le 4 mai 2016

        Mettez donc les pieds dans une classe de collège ou de lycée. Un ami d'enfance retrouvé il y'a 6 ans, devenu instituteur pour une classe de primaire CM2 : certains élèves fument, beaucoup se maquillent, s'habillent en D&G, une majorité de smartphone en poche ... "demandez-vous pourquoi ils n'arrivent pas à "apprendre" et "suivre" comme nous en notre temps" Je ne me pose plus la question, la réponse est simple et n'a rien de surprenant, ils n'en ont plus rien à faire, vraiment plus rien ! En cas de mauvais comportement, les parents soutiennent l'enfant ou se contrefichent des rdv parents-profs. Les élèves ne craignent plus d'insulter, ne craignent plus d'être en retenue ... C'est Facebook/Twitter, candy crush, FIFA 2016 en rentrant à la maison. Pas en intégralité mais en très forte majorité et je n'enseigne pas en ZUS ! L'un de mes fils à la mémoire exceptionnelle a retenu une bonne trentaine de question de l'examen du code qu'il a passé l'été dernier avec pour résultat un 40/40 ( vérifié !), les questions étaient très claires et intégralement absentes de toute sibylline. La misandrie ne vous va pas très bien. Bonne soirée à vous tout de même.

        • Avatar
          Connectez-vous avec
          ou renseignez votre nom
        • Le 5 mai 2016

          Je pense que votre constat est juste. Par contre, ayez l'honnêteté que le corps enseignant, lui même majoritairement à gauche, a creusé sa propre tombe par idéologie débile depuis environ 30 ans. Qui a défendu l'apprentissage de la "méthode" globable ayant tout de même amené par mal de gamins à ne toujours pas savoir lire correctement arrivé en fin de primaire ? Qui sont incapables de lire un nouveau mot si on ne leur lit pas avant car ne sachant finalement pas que r+a ça fait ra. Qui refuse bec et ongles de faire du soutien, parce que vous comprenez 26h par semaines et 4 mois de vacances par an, c'est insupportable comme rythme ! Qui a justement initié ce nivellement par le bas ? Oui effectivement notre pays est arrivé à un degré, ou on ne résout un problème qu'en changeant les paramètres pour qu'il ne rentre plus dans la case problème. "Mes élèves sont nuls sur ces sujet ? Ben je ne poserai plus de questions dessus, on ne verra donc plus qu'ils sont nuls". Le problème, c'est que le soucis que vous décrivez, vos collègues encore bien trop infectée de cette idéologie égalitaristes intellecticide veulent le résoudre par plus d'argent jeté et plus d'enseignant qui appliqueront cette idéologie. Qui ne veut pas admettre, que non tous les élèves ne sont pas égaux en termes de capacités d'apprentissage et de compréhension ? Ah, l'injustice de la réalité et la négation de celle-ci ! Non point de différences ! Tous sont pareils, nan nan ce sont les conditions sociales qui font que... Nivellons donc par le bas et condamnons ceux qui peuvent aller le plus loin à stagner avec les autres, plutôt que d'orienter chacun vers ce pourquoi il sera bon. Bloquons des places dans les grandes écoles pour des quotas d'élèves moins bons parce que de toute façon, ces bâtards de fils de bourges, ils sont déjà pleins dedans ! Ah oui c'est tellement plus juste d'empêcher un type d'entrer à Science-Po alors qu'il peut réussir le concours en faisant entrer d'autres par la petite porte non par justice et raison, mais par empathie. Les métiers manuels et techniques souffrent encore de bien trop d'opprobre, être orienté vers ceux-ci c'est une sanction ! Une déchéance, la marque de l'échec ! Celui qui fait de longues études est en plus de plus en plus décrié, accusé de faire partie d'une "élite" car c'est un tort désormais de faire partie des meilleurs, dans une société qui encense le médiocre. On lui crache à la gueule, son avis quand il concerne son domaine de compétence ne vaut pas plus que le pekno du coin. Chacun à son avis, mais en plus il faut dire que tous sont pertinents ! Soyons tous moyens, tous smicards mais avec un smic à 1500€, normaux (tout le monde veut que son mode de vie soit reconnue et bénie par la République, afin d'obtenir son tampon de Normalité), un président "normal". Bref que du moyen, tout dans une norme morbide et morose. Mais c'est profondément ancré dans la culture française, un type qui réussi, c'est forcément quelqu'un qui a truandé à un moment dans sa vie. Ce peuple est rongée par une jalousie envers ceux qui réussissent et s'étonne que le monde lui passe devant systématiquement. Heureusement, il y a le vin et le fromage, mais bon, pas sur que cela suffise pour les décennies à venir.

          • Avatar
            Connectez-vous avec
            ou renseignez votre nom
          • Le 6 mai 2016

            mdr le message bourré d'avis personnels que tu présentes comme des choses vraies alors qu'elles sont fausses.

            • Avatar
              Connectez-vous avec
              ou renseignez votre nom
            • Le 6 mai 2016

              Fais l'effort d'argumenter un peu plus. Le commentaire de Tamiel est pour moi d'une rare intelligence. Il mêle réflexion, intuition, honnêteté et sensibilité et dresse un état des lieux que l'on entend rarement, car il déplait. On ne peut nier qu'il y a en France une atmosphère morose, une jalousie de ceux qui réussissent, et qui pourtant contribuent tant à la société, financièrement et intellectuellement. Il n'est pas normal que les élèves ayant une fort potentiel dans les matières scientifiques et littéraires ne puissent les exploiter pleinement, et qu'ils soient condamnés à se morfondre en cours, sous prétexte d'égalité.

              • Avatar
                Connectez-vous avec
                ou renseignez votre nom
              • Le 8 mai 2016

                non c'est trop gros, je considère ca comme du troll pas plus. et puis il me semble que c'est pas les profs qui décident des programmes comme son commentaire semble pourtant le dire. les programmes viennent de plus haut et ne prennent que très peu en compte les remarques des profs qui sont pourtant sur le terrain tous les jours. voilà tu voulais un exemple d'un truc qu'il dit, qui est faux et qu'il énonce comme une vérité, je t'en ai donné un. Tu vois ce n'est pas parce que tu bois les écrits de son paragraphe sans vérifier que ca veut dire qu'il a raison lol xD.

            • Le 8 mai 2016

              Toujours aussi performant. Merci d'apporter une réponse qui me conforte :)

        • Le 5 mai 2016

          Le faite que les élève fume, se maquillent, smartphone en poche ce sont des problème de génération comme a époque il avait aussi leur problème, notamment avec le tabac (même si c’était plus discret), Le faite que les parent ne vienne pas au réunion parent-prof c'est surement parce-que les 2 parent travail. Mais par contre je suis d'accord que les élève on moins de respect envers le corps enseignant et cela est a cause des parent qui soutienne l'enfant.