Buzzerie.com : la fabrique de Buzz sans calories

La fabrique de Buzz sans calories 📱

bac 2014

Bac 2014 : un taux de réussite record !

C'est fait, les résultats définitifs des épreuves de baccalauréat sont connus de tous les participants, et cette année affiche un taux record de réussite.

Avec un coup d'envoi des épreuves générales perturbées par des fuites après 20 minutes seulement, l'édition 2014 du baccalauréat se termine par la publication des statistiques en progression sur l'année passée : cette année, le bac affiche un taux d'obtention de 87,9 %.

C'est mieux qu'en 2013, et ce sont les séries technologiques et professionnelles qui ont affiché la plus forte progression, alors que les séries générales ont légèrement reculé.

bac-2014

Le ministère de l'Éducation nationale se félicite des chiffres : " Avec 87,9% d'admis, le taux de réussite global à cette session de juin 2014 progresse de 1,1 point par rapport à 2013 et atteint un niveau inégalé."

Au total, ce sont 624 700 candidats qui ont été reçus à l'issue des examens, soit presque 9 sur 10.

C'est la série ST2S ( Sciences et technologies de la santé et du social) qui a le plus progressé avec une hausse de 5,6 points sur l'année passée et 90,8% d'admis.

Notons que la meilleure note cette année revient à une lycéenne de l'académie d'Amiens, avec 21,03 ( du fait d'options facultatives permettant d'aller au-delà des 20 points permis par les épreuves obligatoires). L'année dernière, la meilleure note était de 21,21, on la devait alors à  une bachelière de l'académie de Rouen.

Voir les buzzeries des thématiques similaires :

3 commentaires

Avatar
Connectez-vous avec
ou renseignez votre nom
  • Le 11 juillet 2014

    Sur 87.9% de candidats admis quelle marge envisageable de ceux qui auraient reçus avec une difficulté comparable à celle d'antan (mettons 20 ans seulement) ? La réalité c'est bien que le fossé se creuse entre une élite (parmi laquelle des infortunés qui bossent et des nantis d'une culture familiale qui prédispose au succès) et une masse de défavorisés, enclins à l'être par le cadre social, enclins à le rester par manque d'assiduité à l'effort et à la réflexion. Après, on spéculera sur les pourcentages. Mais quand je vois, je lis, j'entends, je tente de comprendre ce qui me semble être un pan conséquent des ados, l'espoir ne me colle pas à la peau, pour le moins.

  • Le 13 juillet 2014

    Quelle logorrhée puante...